Comment les droits des personnes sourdes sont-ils reflétés dans la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH)?

On retrouve cinq mentions de la langue des signes dans le texte de la CDPH :

Article 2 : Aux termes de cette disposition, la « langue » inclut, entre autres, la langue des signes (1).

Article 9 : Cette disposition assure aux personnes sourdes et malentendantes l’égalité d’accès à des services en public, notamment des services d’interprétation en langue des signes (2).

Article 21 : Cette disposition reconnaît, facilite et encourage l’utilisation des langues des signes et garantit l’accès à l’information aux personnes sourdes et malentendantes (3).

Article 24 : Cette disposition garantit que les enfants sourds et malentendants ont accès à un enseignement donné en langue des signes par des enseignants qualifiés, tout en assurant la promotion de leur identité linguistique par l’éducation (4).

Article 30 : Cette disposition reconnaît et appuie la langue des signes et les produits culturels des personnes sourdes (5).

Notes sur cette page :

1 Département des affaires économiques et sociales, Convention relative aux droits des personnes handicapées (Genève, 2006), p. 4.
2 Ibid., p. 10.
3 Ibid., p. 15.
4 Ibid., p. 18.
5 Ibid., p. 23.

Prendergast, S. Fiches d’information sur les droits des personnes handicapées rédigées dans un langage adapté aux enfants. Préparées dans le cadre de l’événement Shaking the Movers/Inclusive Early Childhood Service System Project Youth Advisory, 13 et 14 octobre 2018. SISPE : Toronto (ON), 2018. Consulté en ligne : http://psispe.blog.ryerson.ca/le-handicap-et-les-droits-des-enfants/comment-les-droits-des-personnes-sourdes-sont-ils-refletes-dans-la-convention-relative-aux-droits-des-personnes-handicapees-cdph/